Chroniques de la ferme

< Retour

16 septembre 2014

Jardiner à l’ombre d’une forêt!

Le Cornouiller du Canada est parfait dans les zones forestières

Le Cornouiller du Canada est parfait dans les zones forestières

Nous avons deux zones de style sous-bois derrière notre demeure et nous aimerions les aménager de meilleure manière, car pour le moment, il s’agit surtout d’un ensemble de mauvaises herbes hautes où seuls quelques hostas courageux se pointent le bout du nez…

Vous avez la chance vous aussi de posséder un joli sous-bois ou quelques conifères formant une petite forêt dans votre cour arrière, mais vous ne savez pas quoi y planter pour rendre cet environnement plus attrayant? Plusieurs plantes sauvages et rustiques peuvent vous permettre d’aménager un magnifique jardin forestier.

Tous les types de fougères sont un premier choix incontournable pour tout jardin situé à l’ombre d’une forêt de feuillus. Si vous possédez plusieurs érables qui créent une zone très ombragée, vous pourriez y planter de la sanguinaire du Canada avec ses jolies petites fleurs blanches, différentes variétés de trilles ou des violettes. À l’orée d’une zone forestière, l’ancolie ou un framboisier sauvage ont toujours leur place.

Pour une forêt surtout constituée de conifères et de son tapis d’épines très acides, considérez le thé des bois, la maïanthème du Canada ou les belles trompettes roses de la linnée boréale dont les feuilles vous permettront même de vous faire une infusion parfaite pour contrer l’insomnie. Une forêt de conifères ne serait pas complète sans du Cornouiller du Canada ou quatre-temps. Espèce typique des forêts acides, il peut s’implanter même dans les régions les plus froides. Son feuillage est rehaussé par une floraison printanière de couleur blanche. Ses fruits, mûrs à la fin de l’été, forment de petites grappes de baies rouges qui sont appréciées des oiseaux.

N’hésitez pas à modifier l’habitat en taillant les branches trop basses pour faire pénétrer plus de lumière ou en rajoutant de la matière organique. Ne vous obligez pas à avoir une pelouse impeccable dans ces zones, acceptez la nature rustique de ces lieux reposants.

Et pourquoi pas, si vous possédez une plus vaste superficie, élaborer de petits sentiers avec des pierres des champs, du paillis ou simplement des petites roches. Une table à pique-nique ou un muret décoratif peuvent très compléter cet ensemble invitant. Un magnifique refuge à l’odeur divine peut ainsi être réalisé tout près, juste derrière chez vous!


Véronique Lemonde   Accédez à mon parcours »