Chroniques de la ferme

< Retour

10 juin 2013

Une pharmacie dans votre cour!

L'échinacée est réputée pour soigner  les infections de type respiratoire.

L’échinacée est réputée pour soigner
les infections de type respiratoire.

Juin poursuit sur sa lancée et malgré le temps plus gris et frais vous récoltez peut-être déjà radis, laitue en feuilles, oignons verts et pois. Entre la plantation des carottes d’hiver, vers la mi-juin, et les derniers repiquages, il s’agit du moment idéal pour mettre en terre la plupart des fines herbes achetées en plants. 

Chaque année, vous vous contentez peut-être de planter des fines herbes qui vous seront utiles en cuisine tels le basilic, le persil ou la ciboulette. Pourtant, les fines herbes, ou plantes médicinales, ont tellement à apporter si elles sont utilisées à bon escient. 

En voici quatre qui pourraient vous aider tout au long de l’année.

 Échinacée (vivace)

Utilisée par les Amérindiens, l’échinacée peut aider à soigner de multiples problèmes de santé, dont les infections respiratoires comme le simple rhume. Pour ce faire, le site Passeportsanté.net recommande d’infuser 10 minutes, 1 gr de racines ou de parties aériennes séchées dans une tasse d’eau bouillante. Boire de 1 à 6 tasses par jour. On recommande de cultiver les cultivars appartenant aux espèces Echinacea purpurea et Echinacea angustifolia.

 

Souci (annuelle)

Soucis

Soucis

Le souci, avec sa magnifique petite fleur orangée, est une plante médicinale vedette surtout reconnue pour sa capacité à traiter les plaies de toutes sortes. Fabriquer votre propre huile de souci en remplissant un bocal de verre transparent que vous recouvrirez d’une huile d’olive. Laissez macérer deux semaines au soleil, filtrer et embouteiller dans des contenants opaques. Parfaite pour les onguents et crèmes. Crus, les pétales se mangent. Un autre avantage à les cultiver!

Stévia (annuelle)

La stévia gagne en popularité ces années-ci et est très facile à cultiver. Substitut naturel du sucre, vous pouvez récolter ses feuilles en septembre, les faire sécher et les pulvériser à l’aide d’un simple moulin à café pour en avoir toujours sous la main pour vos desserts par exemple. La stévia peut aussi aider les personnes souffrant d’hypertension artérielle.

 Achillée millefeuille (vivace)

Cette vivace prolifique avec ses pompons blancs était transportée par les chevaliers du Moyen Âge dans leur trousse de premiers soins, car elle soignait un peu de tout. Pour les douleurs menstruelles et digestives, elle serait exemplaire prise sous forme de teinture. Vous pouvez vous rendre à nouveau sur le site de Passeportsanté.net pour découvrir les usages de cette plante et les manières de préparer infusions et teintures.

Comme ces quatre plantes sont d’abord et avant tout très jolies, ne vous en privez surtout pas!  Joignez l’utile à l’agréable!


Véronique Lemonde   Accédez à mon parcours »