Chroniques de la ferme

< Retour

23 juin 2014

Apprivoiser la ferme en voyage!

wwoofLes voyages forment la jeunesse, il n’y a qu’à penser aux jeunes qui partent cueillir des fruits dans la Vallée de l’Okanagan ou faire les vendanges dans le sud de la France. Cette manière différente de voyager existe toujours, mais il existe maintenant un plus large éventail de possibilités. Vous voulez aider sur une ferme, participer à la vie quotidienne d’une exploitation biologique, ici ou ailleurs dans le monde, le Wwoofing est peut-être pour vous!

En effet, depuis le début des années 1970, mais largement méconnu jusqu’à ces dernières années, le Wwoof ou le World-Wide Opportunities on Organic Farms est un réseau mondial de ferme bio créé en Angleterre en 1971 qui se propose d’accueillir toute personne souhaitant partager leur quotidien et leur travail en échange du gîte et du couvert. Que ce soit dans la maison familiale des agriculteurs, dans une roulotte ou un tipi sur le terrain arrière, ou même en camping, vous pouvez participer à différentes tâches sur une multitude de fermes, tout en découvrant un coin de pays, des coutumes, des cultures différentes.

Pourquoi ne pas tenter l’expérience une première fois en passant quelques jours sur une ferme québécoise? Allez découvrir ces lieux qui pourraient vous accueillir si vous désirez expérimenter un mode de vie différent et mettre la main à la pâte, en visitant le wwoof.ca.

Les hôtes s’attendent généralement à un séjour d’une ou deux semaines minimum, question de vous orienter par rapport aux travaux de la ferme, mais la durée dépend totalement de vous. Certains wwoofers n’ont que quelques jours disponibles, tandis que d’autres finissent par rester plusieurs mois.

Seulement au Canada, c’est presque 900 fermes biologiques qui accueillent des wwoofers. On en a pour tous les goûts : certaines sont toutes petites, très familiales, on dort directement chez l’habitant, d’autres sont plus importantes, il y a des dortoirs séparés pour les wwoofers. Selon nos intérêts, on a accès à toutes sortes de productions. On peut s’occuper de poulets, cueillir des fraises, bûcher du bois, faire les sucres… Il y a même des fermes où l’on peut faire du wwoofing avec des enfants! Quelle belle manière de découvrir le monde en famille à un coût plus que modique!

Êtes-vous tenté par le wwoofing?


Véronique Lemonde   Accédez à mon parcours »